Comment peut-on expliquer ça?

Capture d’écran 2020-09-02 à 08

Autrement dit, comment peut-on expliquer que tous les enfants d'une fratrie soient tous différents tout en ayant les mêmes parents... Cela nous semble évident parce que c'est un fait qui nous est coutumier, mais comment explique-t-on ce fait; quels sont les mécanismes de la reproduction sexuée qui permettent cette évidence?

Un homme, Grégor Mendel, a découvert les lois qui régissent l'hérédité à une époque où les chromosomes n'étaient pas encore connus. Comment a-t-il fait pour découvrir ces lois universelles de l'hérédité? C'est ce que nous allons découvrir.

Mais contrairement à Grégor Mendel, qui a utilisé des plants de pois, nous utiliserons la mouche du fruit: la drosophile. (Drosophila melanogaster). Dans les faits, nous emprunterons à Thomas Morgan son analyse génétique faite à partir de cet insecte, analyse qui confirme les résultats de Mendel.

On Tenderness: What Genetics Godfather Gregor Mendel ...  Agilent Technologies Blog He Spent 17 Years in a Room ...

  • https://www.pinterest.fr/pin/171277592054586117/
  • https://blog.agilent.com/2014/09/30/he-spent-17-years-in-a-room-filled-with-flies/

 Une star de la génétique: la drosophile.

drosoD'après La salamandre.net

 Activités:

  • Observez une drosophile sauvage à l'oeil-nu, à la loupe à main et à la loupe binoculaire, sur une plaque notée P pour parent.
  • Dessinez-la puis donnez quelques-unes de ses caractéristiques.
  • Observez maintenant une drosophile mutante.
  • Trouvez les caractères qui diffèrent de la drosophile sauvage.

La drosophile sauvage et la drosophile mutante seront considérées comme les parents.

  • Observez les rejetons de ce couple étrange: ils se trouvent sur la plaque notée F1, pour "génération Fille 1".
  • Que constatez-vous?
  • Qu'en déduisez-vous?

Vous venez de découvrir une première loi de l'hérédité, comme Grégor Mendel a pu la découvrir en son temps.

 

Plus étrange maintenant, nous avons croisé le parent P2 correspondant à la drosophile mutante avec un réprésentant de la génération F1.

  • Observez les rejetons de ce couple étrange: ils se trouvent sur la plaque notée F2, pour "génération Fille 2".
  • Comptez méthodiquement (vous avez à votre disposition un stylo...) les représentants avec les caractères qui sont les leurs.
  • Que constatez-vous?
  • Recopiez le tableau que le professeur étant train de remplir avec les résusltats de tous les groupes.
  • Calculez les pourcentages des phénotypes présents: ces résultats peuvent-ils être le fruit du hasard? Argumentez.
  • Comment pourriez-vous les expliquer ? Aide: deux gènes sont impliqués, l'un est resposable de la couleur du corps et l'autre de la taille des ailes; pour chaque gène, il y a deux versions, ou allèles.

Vous venez de découvrir une deuxième loi de l'hérédité, comme Grégor Mendel a pu la découvrir en son temps.

 

Etude portant sur des mutants ailes vestigiales et des mutants corps sombre:

lame de droso

Capture d’écran 2019-09-11 à 11

Capture d’écran 2019-09-11 à 11

A retenir:

  • Lorsque l'on croise des drosophiles de lignées pures (des lignées qui ne présentent pas de variation pour un caractère après de multiples reproduction), l'une sauvage, l'autre mutante, les individus de la génération 1 présentent tous les caractères de l'un des deux parents. Or, si on considère qu'un caractère est le résultat de l'expression d'un gène présentant deux versions, l'une sauvage, l'autre mutée, la version sauvage domine la version mutée: c'est l'une des découvertes de Mendel.
  • La deuxième découverte, qui découle de ce premier croisement, est d'admettre que lors de la méiose, les allèles des parents se séparent toujours. Ainsi, les gamètes ne possèdent qu'un seul des deux allèles d'un gène: Mendel a appelé ce phénomène "la loi de ségrégation des particules héréditaires" (lesquelles sont en réalité des allèles).
  • La génération F2, croisement d'un représentant F1 avec un représentant double récessif,présente deux phénotypes parentaux et deux phénotypes recombinés dans des proportions équivalentes: 4x25% de chaque phénotype. Ce résultat indique que deux allèles d'un gène donné se répartissent dans les gamètes indépendamment d'une paire d'allèles d'un gène codant pour un autre caractère: Mendel a appelé ce phénomène "la loi de l'assortiment indépendant des particules héréditaires".
  • Ce que Mendel a découvert, Morgan l'a montré avec la drosophile à une époque où les chromosomes et les gènes étaient connus: il a alors expliqué les lois de Mendel comme étant le résultat du comportement des chromosomes lors de la formation des gamètes puis lors de la fécondation.

 Capture d’écran 2019-09-11 à 21Et la théorie chromosomique de l'hérédité.