Capture d’écran 2020-03-17 à 06

💚La lĂ©gende du colibri đŸŒ±

« Un jour, dit la lĂ©gende, il y eut un immense incendie de forĂȘt. Tous les animaux terrifiĂ©s, atterrĂ©s, observaient impuissants le dĂ©sastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. AprĂšs un moment, le tatou, agacĂ© par cette agitation dĂ©risoire, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas Ă©teindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit :« Je le sais, mais je fais ma part. » »


"Trop nombreux sont encore ceux qui ne perçoivent pas l’urgence de la situation, qui ne comprennent pas l’intĂ©rĂȘt de protĂ©ger les autres en restant chez soi, en Ă©vitant le contact social... je suis stupĂ©faite de voir encore le comportement de ceux qui ne veulent pas « s’empĂȘcher de vivre », qui ne veulent pas « entrer dans la psychose »... alors j’ai Ă  cƓur de vous partager ce soir la lĂ©gende amĂ©rindienne du colibri.


S’il vous plait, s’il vous plait, faites votre part. Aussi minime quelle soit. Soyez chacun ce petit colibri. Un petit colibri qui cette fois reste bien cachĂ© dans son nid pour sauver des vies 🙏"

Jessica (Message posté sur Facebook)

Pour ma part, je trie mes déchets, je composte dans mon jardin, je vais travailler à pied ou en vélo, je produis mes fruits et légumes dans mon petit jardin; autour de moi on me dit souvent que ce que je fais ne sert à rien si d'autres ne le font pas, ce qui me fait douter mais je suis comme le colibri, et je m'accroche tous les jours à cette idée.

Michel.