"Le secret, ce n'est pas de courir après les papillons mais de prendre soin du jardin afin qu'ils puissent venir d'eux-même vers toi."

(M.Quintana.)

Notions essentielles

L'organisation florale, contrôlée par des gènes de développement, et le fonctionnement de la fleur permettent le rapprochement des gamètes entre plantes fixées.

Le pollen est produit par des organes mâles appelés étamines.

Une étamine se compose d’un filet et d’une anthère au sein de laquelle le pollen est produit.

L’ovule est produit par des organes femelles appelés pistil.

Un pistil est composé d’un ovaire, renfermant l’ovule, surmonté d’un style et d’un stigmate souvent collant.

La pollinisation de nombreuses plantes repose sur une collaboration animal pollinisateur/plante produit d'une coévolution.

Les fleurs sont souvent pourvues d’attributs permettant d’attirer les animaux pollinisateurs.

À l'issue de la fécondation, l’ovaire du pistil se transforme en fruits contenant des graines.

Les fruits sont pourvus d’attributs permettant d’attirer les animaux disséminateurs

La dispersion des graines est nécessaire à la survie et à la dispersion de la descendance.

Elle repose souvent sur une collaboration animal disséminateur/plante, produit d'une coévolution.

La coévolution entre les animaux et les plantes à fleurs explique en partie leur succès évolutif.

 1-Organisation des fleurs

Photo de Fleurs de poirier

IMG_7362

Capture d’écran 2019-04-04 à 09

comment_contruire_un_diagramme_floral

 

Capture d’écran 2019-04-23 à 16

Capture d’écran 2019-04-14 à 17

Capture d’écran 2019-04-23 à 16

1- Pour une fleur normale, on peut dire que la présence d’étamine est le résultat de :
  A-l’expression du gène B seul
  B-l’expression du gène C seul
  C-l’expression conjuguée des gènes A et B
  D-l’expression conjuguée des gènes B et C.

2- Chez le mutant agamous, on peut dire que :
  A-le gène A ne s’exprime pas
  B-le gène B ne s’exprime pas
  C-le gène C ne s’exprime pas
  D- les gènes B et C ne s’expriment pas

3- À partir de l’étude de ces deux fleurs, on peut déduire que chez la fleur normale :
  A-le gène A inhibe l’expression des deux autres gènes
  B-le gène C inhibe l’expression du gène A
  C-le gène C inhibe l’expression du gène B
  D-le gène B ne s’exprime jamais.

 

 2- De la fleur au fruit

Pollinisation croisée: fleurs anémogames/fleurs entomogames

Capture d’écran 2019-04-14 à 11

Capture d’écran 2019-04-15 à 06

De la fleur à la graine 

 

La reproduction est dite « entomophile » quand la pollinisation est faite par un insecte, ici un bourdon.

 

Capture d’écran 2019-04-02 à 14

 

Certains oiseaux nectarivores sont dits « voleurs de nectar » car ne contribuant pas à la pollinisation, mais d'autres comme les colibris sont de vrais pollinisateurs

Capture d’écran 2019-04-02 à 15

Une chauve-souris mexicaine à queue libre en train de se nourrir et de poliniser une fleur.

Capture d’écran 2019-04-02 à 15

Capture d’écran 2019-04-24 à 08

Capture d’écran 2019-04-24 à 08

Capture d’écran 2019-04-24 à 08

Capture d’écran 2019-04-14 à 11

Capture d’écran 2019-04-14 à 11

Bilan:

Entomogame/Anémogame/ co-évolution

 

3- La dispersion des graines

 Anémochorie:

 Le pissenlit produit des graines dotées d'une aigrette, sorte de parachute.

Capture d’écran 2019-04-02 à 15

 http://www.laboiteverte.fr/wp-content/uploads/2014/02/des-gifs-30.gif

 

La vie du pissenlit

 

 Zoochorie:

Graines d'Acacia, avec un élaïosome (excroissance huileuse) permettant d'attirer les fourmis.

Capture d’écran 2019-04-02 à 15

Extrémités des excroissances d'une graine de Bardane

Capture d’écran 2019-04-14 à 11

Hydrochorie:

Capture d’écran 2019-04-28 à 20

Bilan:

Anémochorie/Hydrochorie/Zoochorie/Co-évolution

 

Capture d’écran 2019-04-28 à 20

Conclusion:

La coévolution entre les animaux et les plantes à fleurs explique en partie le succès évolutif de ce groupe de plantes.

 

Acorn to Oak filmed over an 8 month period time-lapse

 

 Cours_chapitre_2_la_reproduction_des_plantes_a__fleurs