Capture d’écran 2018-04-12 à 10

 1- Comment peut-on voir le cerveau en fonctionnement ?

L'IRM anatomique et IRM fonctionnelle

Explication pédagogique du fonctionnement de l'IRM anatomique et de l'IRM fonctionnelle.

http://www.cea.fr

Avec cette application vous pouvez concevoir et mettre en oeuvre des situations d’IRM fonctionnelles virtuelles.


 

IRM: Tout ce que vous devez savoir

I.R.M. structurelle / cerveau

IRM cérébrale en vue ,coronal ,sagittal et axial

cerveau et motricité volontaire

 

Capture d’écran 2019-05-07 à 13

Capture d’écran 2019-05-07 à 13

Capture d’écran 2019-05-05 à 19

Capture d’écran 2019-05-05 à 19

Capture d’écran 2019-05-05 à 19

Tarn : la vie à tout prix malgré la maladie de Charcot pour Pone, l'ancien rappeur

2- Comment le message nerveux est-il conduit du cerveau aux muscle?

Observation clinique :

  • Un individu paraplégique=paralysie des deux membres inférieurs
  • => IRM moelle épinière : coupure en partie basse on en déduit que les informations motrices produites par le cerveau ne parviennent pas aux muscles.
  • La moelle épinière est donc un canal de transmission de l’information.

Le Ice Bucket Challenge, aider la recherche sur la maladie de Charcot

Le Ice Bucket Challenge consiste à se renverser un seau d’eau glacée sur la tête, puis à inviter son entourage à reproduire ce geste. Le but de ce défi est de médiatiser la lutte contre la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), également appelée maladie de Charcot.
Selon le journal Huffingtonpost du 25/08/2014, le Ice Bucket Challenge serait responsable du triplement des dons en faveur de la recherche sur cette maladie.

On cherche à identifier les causes et les conséquences de la SLA.

 À partir de l’étude des documents proposés, cocher la bonne réponse dans chaque série de propositions du QCM et remettre la fiche-réponse annexe avec la copie.

Document 1 : la sclérose latérale amyotrophique, ou SLA.

Le nom de cette maladie s’explique par ses symptômes. En effet, dans la SLA la dégénérescence des motoneurones centraux et périphériques provoque l’apparition d’un tissu cicatriciel, appelé aussi « Sclérose ». Les axones des neurones moteurs centraux impliqués se trouvent dans la partie « Latérale » de la moelle épinière. Et, l’absence de stimulation nerveuse, liée à la disparition des motoneurones, entraîne une fonte
musculaire, appelée « Amyotrophie ».

L’apparition de la maladie de Charcot peut être subtile avec des symptômes souvent négligés. Mais, tôt ou tard, le patient finit par perdre le contrôle de ses mouvements.

Une caractéristique essentielle de la SLA est qu’en dehors de la motricité, elle respecte les autres fonctions du système nerveux, telles que les fonctions intellectuelles et sensorielles, tout le long de la maladie. Cette maladie épargne également certains muscles tels ceux de l’œil, du cœur, de la vessie, de l’intestin et des organes sexuels.

D’autres symptômes peuvent toutefois s’ajouter aux troubles moteurs, notamment constipation, amaigrissement, douleurs, œdèmes, troubles du sommeil et troubles respiratoires.

On distingue deux formes de SLA selon le site où débute l’atteinte des motoneurones périphériques :
– la forme « spinale » dans laquelle les premiers motoneurones périphériques atteints se trouvent dans la moelle épinière. Elle se traduit par des troubles de la motricité des membres supérieurs et/ou inférieurs (contractions musculaires, crampes, raideur ou faiblesse musculaire) ;
– la forme « bulbaire » dans laquelle les premiers motoneurones périphériques atteints se trouvent dans le tronc cérébral. Il en résulte des troubles de la parole et de la déglutition.

D’après les sites http://www.maladiedecharcot.org et http://www.arsla-asso.com

Document 2:

 

Capture d’écran 2019-05-04 à 14

 

Document 3 : motoneurones et commande volontaire

Pour réaliser un mouvement, les messages véhiculés par les motoneurones centraux sont transmis aux motoneurones périphériques :
– le corps cellulaire d’un motoneurone central est localisé dans le cerveau, au niveau du cortex moteur ;
– le corps cellulaire d’un motoneurone périphérique se trouve dans le tronc cérébral ou dans la moelle épinière. Ce type de motoneurone est directement connecté à un muscle à qui il transmet l’ordre de contraction à l’origine du mouvement.

Capture d’écran 2019-05-04 à 15

Cocher la réponse exacte pour chaque proposition

1. Le système nerveux central est constitué
☐ des différents lobes du cerveau
☐ du tronc cérébral et de la moelle épinière
☐ du cerveau et du cervelet
☐ du cerveau, du tronc cérébral, du cervelet et de la moelle épinière

2. Les motoneurones centraux sont
☐ localisés entièrement dans le cerveau
☐ connectés aux motoneurones périphériques
☐ connectés aux cellules musculaires
☐ impliqués dans la sensibilité

3. La forme « bulbaire » de la SLA
☐ affecte exclusivement des motoneurones centraux
☐ affecte exclusivement des motoneurones périphériques
☐ provoque des troubles de la motricité des membres inférieurs et/ou supérieurs
☐ provoque des troubles de la parole et de la déglutition

4. La SLA correspond à une dégénérescence
☐ des motoneurones du cortex moteur, suivie d’une atteinte du cervelet
☐ des cellules musculaires, suivie d’une atteinte des motoneurones
☐ des motoneurones, suivie d’une atteinte musculaire
☐ du cervelet, suivie d’une atteinte des motoneurones du cortex moteur

5. Les conséquences de la SLA sont
☐ une paralysie progressive des muscles de l’œil, du cœur et de la vessie
☐ une paralysie progressive des muscles et des troubles de la motricité
☐ la perte progressive des fonctions intellectuelles et des troubles de la motricité
☐ des troubles de la parole et la perte progressive des fonctions sensorielles

 

Capture d’écran 2019-05-05 à 19

 

3- Que se passe-t-il dans le cerveau lorsque nous apprenons un geste très précis comme jouer d'un instrument de musique?

 

Motricité et plasticité cérébrale

Le cortex, partie la plus externe du cerveau se caractérise, entre autres, par sa plasticité. Certaines aires semblent dédiées à l’accomplissement de tâches définies. Dans le cas de la lecture, on parle des aires cérébrales de la lecture, visibles dans le document 1.

À partir des informations issues des documents montrer que, même si l’aire impliquée dans la reconnaissance des mots a toujours la même localisation, il existe une plasticité fonctionnelle.

 Document 1 : Les aires impliquées dans la lecture

Lors de la lecture, certaines aires du cerveau sont spécifiquement activées. Le toucher en active d’autres.

 

Capture d’écran 2019-05-04 à 15

Document 2 :

Document 2a : protocole expérimental.

 Deux groupes de sujets ont été utilisés pour une expérience portant sur la lecture. Toutes les personnes participantes sont voyantes et savent lire. Un groupe a les yeux entièrement masqués durant les cinq jours de l’expérience (groupe A), l’autre non (groupe B). Les deux groupes de personnes sont immergés dans un programme de stimulation tactile, incluant une éducation intensive de la lecture en braille (lecture basée sur le toucher des doigts).

 Des IRM fonctionnelles (IRM f) ont été réalisées au jour 1 et au jour 5 de cette expérience, pendant un exercice de lecture en braille pour les deux groupes.

Document 2b : résultats des IRM f réalisées sur les deux groupes de sujet.

Capture d’écran 2019-05-04 à 15

 

 Évolution de la zone corticale motrice dédiée aux doigts en fonction de l’entraînement au piano.

Onétudie les effets d’un entraînement moteur au travers des mouvements des doigts. Chaque jour, pendant 5 jours, 3 groupes de 6 personnes non musiciennes viennent pratiquer le piano (ou ne rien faire) pendant 2 heures. -Groupe 1 : les personnes pratiquentune séquence de huit notes à faire avec la main droite (notamment avec le doigt le plus long) au piano avec un métronome.-Groupe 2 : les personnes jouent ce qu’elles veulent au piano mais n’ont pas le droit de jouer des séquences fixes. -Groupe 3 : les personnes ne font rien. Tous les jours, on procède à une stimulation magnétique transcrânienne (TMS) qui permet de définir la cartographie des zones motrices corticales pour les muscles fléchisseurs et extenseurs du plus long doigt de la main droite. L’activité de la zone corticale mesurée pour les 3 groupes pendant les 5 jours est présentée dans le tableau suivant.

Capture d’écran 2019-05-04 à 15

Capture d’écran 2019-05-07 à 11

Capture d’écran 2019-05-07 à 11

Capture d’écran 2019-05-04 à 15

 

Cours_Chapitre_2_De_la_volonte__au_mouvement

correction_Rappels_de_la_classe_de_1ere_S

2e_me_partie_exo_1_amerique_sud_2015_Charcot_neuro

2e_me_partie_exo_1_metropole_septembre_2015_plasticite__

2e_me_partie_exo_2_nouvelle_caledonie_2013_Parkinson

2e_me_partie_exo_2_polynesie_septembre_2015_Plasticite_